lundi 24 août 2015

Note du Lundi pluie.

Je me suis levée très tôt et fais du yoga les fenêtres ouvertes sur la pluie.
Répétition générale pour l'automne. Thé chaud et pull un peu trop grand. Les lumières allumées, la poussière d'encens sur le bois de la fenêtre et de la folk qui sent la plage.
Mais l'arrogance estivale traîne encore, dans le thé glacé qui attend dans le frigo, la tarte aux pêches qui sort du four, le maillot de bain qui trempe dans le lavabo et dans la folk qui sent la plage.

samedi 22 août 2015

Note du Samedi d'orage.

Des mots prodigués comme les premiers soins par des jumeaux australiens musiciens et avisés me bercent de courage et de confiance. J'enchaîne les heures de yoga, mange de l'avocat sur du pain grillé, regarde le ciel et attend l'orage.

mercredi 5 août 2015

Note du mercredi nuit.

Je devrais écrire, je devrais l'écrire en majuscule comme on hurle les mains en porte-voix. Et pourtant une torpeur m'englue, ce qui ne m'empêche pas d'être inquiète.
Le soucis a quelque chose de tellement. Et puis un peu. A moins que ce ne soit plutôt.

Voilà. C'est ça, le soucis. Des phrases qui s'élancent, freinent des quatre fers et meurent à bout de souffle.